Quels sont les rythmes traditionnels de Polynésie ?

Instruments, orchestres, rythmes…
Les Percussions polynésiennes me fascinent, je vous dévoile ici ce que j’en sais !

Instruments

TŌ’ERE

TARI PARAU

FA’ATETE

PAHU TUPAI

Le to’ere est l’instrument de percussion le plus connu de la musique polynésienne. Il est constitué d’une sorte de tronc évidé avec une seule fente dans sa longueur. On joue dessus avec une baguette en bois conique.
Dans l’orchestre, il est la voix principale de la mélodie rythmique notamment grâce aux nombreux sons différents qu’il peut produire selon où l’on frappe : en bas, au milieu…

Le tari parau est une sorte de grosse caisse sur laquelle on fait sonnet un maillet feutré. Il résonne fort et donne la cadence, le tempo.

Le fa’atete est un petit tambour à membrane qui vient « remplir » la musique : on en joue avec deux baguettes de batterie.

Le pahu tupai est haut et étroit. Le bas de l’instrument sert au support et le haut compose la caisse de résonance du tambour.
On en joue avec les mains et debout : les pahu tupai sont donc habituellement derrière sinon on ne verrait pas les autres musiciens, qui jouent assis !

 

Au To’ere

Tuto Fa’atete

Tuto Pahu Tupai

Orchestres de percussions

En 2017, J’ai dansé pour la plus grande compétition de danse tahitienne du monde, le Heiva, à Tahiti ! Pour ce concours, toutes les troupes présentent un orchestre en live.
Je n’avais jamais vu autant de percussions polynésiennes de ma vie ! Parmi les choses qui me manquent le plus de Tahiti, il y a les vibrations des instruments live pour danser les otea…

Je n’ai pas trouvé de jolies vidéos de l’orchestre de ma troupe à Tahiti, Tamariki Poerani dirigée par Makau Foster, mais je te partage néanmoins des vidéos qui te donneront un aperçu de ce que l’on peut y ressentir !

Les rythmes traditionnels « Pehe »

Quand on a une école de danse tahitienne sans musiciens, il est parfois difficile de trouver des musiques qui correspondent à nos créations. On aimerait les créer soi-même !
C’est ce que j’ai fait avec les rythmes que je connais le mieux. J’ai mixé des pehe en boucle afin de pouvoir entraîner mes élèves notamment plus facilement.

Tous les morceaux suivant ont été extraits du même titre de Tamariki Poerani : le Otea du Record du Monde de ‘Ori Tahiti.
J’ai fait le mixage moi-même 😄

Tous les morceaux commencent par 2 Toma.
Le Pahae est l’un des rythmes les plus simples.
Le Hitoto se joue comme son nom l’indique ! Hi-to-to, Hi-to-to, Hi-to-ta-tara-tara-ta !
Le rythme Samba me plonge au Brésil, il se reconnaît entre mille, en tahitien on l’appelle Pare.

Le Paea, le Puarata… Evidemment il en existe mille des « pehe » comme on dit en tahitien !
Le Takoto et le Napoko finissent souvent les Otea, ce son est parfait pour bosser son cardio !

Le Tikatika s’entend très joueur !
Le Tariaria est assez complexe, j’ai réussi à le comprendre lors de la Flashmob 2020 !

S’initier au To’ere

N’étant pas entourée de musiciens, j’ai tellement galéré à reconnaître les rythmes en tant que danseuse que je me suis promis d’avoir une formation de base et de retransmettre ça à TOUTES les danseuses !

Cette initiation est donc pour toi !
Que tu aies un grand to’ere, un petit to’ere – to’ere rima, le to’ere « de main » – ou juste deux baguettes pour marquer le rythme et son mouvement, tu pourras t’initier ici à 8 pehe traditionnels !

percussions tahiti

Raconte-moi sur les réseaux si cet article t’a plu, et ce que tu aimerais savoir d’autre !

Avec amour,

Mareva

0
    0
    Votre panier
    Votre panier est vide !