Episode 3 – Précieux

Certains disent que je sais beaucoup de choses pour mon âge. J’ai l’impression de savoir si peu. Je ne suis pas “un flan”. Je m’ennuie vite. C’est donc dans de rapides évolutions que je me sens épanouie. De “rapides évolutions”… je crois malheureusement que les plus grands apprentissages ne passent jamais par des situations anodines. Je crois que ma force et mon courage se mesurent à mes capacités d’acceptation, d’adaptation et de dépassement de moi dans les moments difficiles. Je crois que les montagnes russes émotionnelles sont des preuves que je suis en train d’avancer. Je crois aussi que je suis fatiguée de tâtonner, et que j’ai compris l’une des plus importantes leçons de ma vie. Je la paye. Mais au moins je la retiendrai et je la ressens à présent dans chaque cellule de mon corps. 
Prends soin de ce tu trouves précieux.
Je n’avais pas compris la fragilité des choses précieuses. J’ai une certaine intransigeance en moi qui me pousse à penser que chacun n’a qu’à se débrouiller avec ses blessures. Une partie de mon mental pense que, si moi, l’enfant, j’ai réussi à surmonter une épreuve, tout le monde en est capable. Une voix dans ma tête répète sans discontinuer que les autres savent mille choses de plus que moi, puisque je ne sais presque rien, et autrui a donc le potentiel de relever tous les défis. Et puis mon coeur se réveille et me rappelle avec douceur que chacun avance comme il peut, de son mieux avec ce qu’il a déjà vécu, avec ses blessures et ses propres apprentissages. Nous n’avons pas tous les mêmes, et nous les expérimentons avec des ordres et des intensités différents. Je pensais que les fins heureuses étaient répandues, sans me rendre compte qu’elles tiennent souvent à un fil. Jusqu’à cette année je n’avais jamais écouté mon coeur jusqu’au bout. Je l’enfouissais comme un talon d’Achille bien trop dangereux pour ma survie. Je n’ai écouté qu’après des mois de larmes : Ce qui est précieux est fragile. Il ne faut pas le tester, il faut l’aimer de tout son coeur, le choyer, s’y dévouer presque. Une seule erreur peut tout anéantir. Une seule désinvolture, un seul égarement, un seul mauvais choix, un seul abandon, un seul mensonge, un seul manquement, et le lien peut se briser.
Pourquoi ne l’ai-je pas vu plus tôt ? Pourquoi fallait-il que je pousse à bout l’Univers entier ? C’est mon histoire personnelle. Mes filtres. C’est cette seconde en 2010 pendant laquelle mon cerveau vrille en mille morceaux. Un déclic et je perds toute notion de valeur, d’estime et… de morale. Un an pour me souvenir de ce qu’est un sentiment. Deux ans pour me souvenir pourquoi un être humain peut soudain devenir plus important que ma liberté. Trois ans pour réaliser que je peux arrêter de chercher ailleurs la chance que j’ai déjà sous la main. Cinq ans pour constater que le monde fonctionne grâce à un certain nombre de codes qui ne sont pas tous à jeter. Six ans pour retrouver des relations saines avec autrui. Sept ans pour intégrer définitivement le tout. “Chacun apprend à sa vitesse.” Une partie de moi s’offusque : j’aurais dû intégrer plus vite. Du calme…
Prends soin de ce que tu trouves précieux.

Et souviens-toi que l’être humain est fragile. On est traumatisés par des coups portés avec des poings et d’autres portés avec des mots. On ne peut effacer de notre mémoires certaines images, certains sentiments, et toutes ces fois où l’on s’est écroulés. J’ai mal au coeur, j’ai mal au ventre, j’ai fermé les yeux, et j’ai mis un pied devant l’autre. Je me donne un peu de courage en me disant que je ne sers à rien si je reste plantée là. Je suis utile à la seconde où j’avance. Alors debout. Et quoiqu’il en soit, l’Univers n’a que trois réponses à me donner : Oui, Attends encore un peu, J’ai de plus grands projets pour toi. En attendant de voir ce qu’il mijote, je reprends la liste de mes rêves et go.

Samedi 28 Octobre 2017

Posts created 35

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut