Close

27 mars 2018

Episodes 35 & 36 – Printemps et Chants du Soleil

             Coup de bluff. Accélération. Mélange d’émotions suspendues. Tu as dans les yeux cet éclair de spontanéité qui m’étourdit. Je nous sens avancer vite et bien. Main dans la main. Penses-tu trouver un jour celui qui entendra chacune de tes idées loufoques comme une évidence ? Preuve. Mon soleil. Un jour sans toi n’existe plus. Tu es là comme les astres qui veillent à mon bonheur. Je ne vous remercierai jamais assez. Je ne te laisserai pas partir. Je serai tellement moi-même que le “nous” prendra toute sa place. Je ferai ce qu’il faut. Il n’y a aucune limites. Nul besoin de signature. Tu es ma maison. Et cette année et les suivantes, tu seras mon printemps. Dors bien mon chéri.

             Voilà, la maison est propre, à peu près rangée, mais pas trop – le bureau n’est pas récupérable d’ici demain ! – cet endroit me ressemble. Quel bonheur d’en avoir pris soin pour ta venue… Te savoir avec moi donne du sens à tellement de choses… Mon coeur, j’ai envie de m’occuper de toi, de nous et de moi aussi. Je veux faire ma part. Et j’ai beaucoup d’énergie pour le faire, tu verras. Je suis heureuse de t’accueillir ici demain. J’attends ça de tout mon coeur <3 Je t’aime =)

Printemps – Mardi 21 Mars 2018

 

Chants du Soleil

             Une après-midi pour moi. Improvisation. Des conférences cachées, semi-annoncées, en secret sur la scène close d’un théâtre d’Aix. J’ai le choix. En face, un écriteau indique un concert à quinze heure. Les chants du Soleil par les filles d’Ava. Plus haut dans la rue, il y aura aussi une conférence par des auteurs du sud. Récits de soi. Je suis interpellée par tant de choses. J’écoute mon coeur et organise avec ma tête. La réunion d’écrivains est complète. Je me pose en attendant le concert. Un bagel vraiment excellent. Et ce magasin autour de l’enfant. Le Petit Souk. J’y suis entrée il y a cinq ans. Le livre est toujours en exposition sur l’étagère. Titre gravé dans mon esprit. Neuf mois à t’attendre. Nous l’avions revu au détour d’une ruelle de Nantes, tu disais que plus rien ne t’émerveillait dans ces boutiques pourtant curieuses et insolites. Je pense que tu as tort. Je vois tes yeux briller souvent, mais peut-être n’en as-tu pas conscience…

             Traversée de galeries cachées. Toi mon amour, qui te nourris d’images, ici tu serais repu. Je te montrerai un jour Aix-en-Provence, Aix l’artistique, quand ses rues sont effervescentes de culture. Vous avez réservé ? Non. Comment nous avez-vous trouvées ? Je suis censée aller aux conférences d’en face, et j’ai lu Chants du Soleil. J’ai suivi le soleil. Dichotomie étrange. J’ai toujours le choix entre apprendre de façon structurée et scolaire, intégrer les leçons par mon intuition et en vivant les situations. En arrivant à Tahiti, j’ai décidé de ne prendre aucunes notes, de me laisser vivre, et de m’imprégner de toute chose s’y produisant. Besoin de réfléchir ? Non, pas cette après-midi. J’ai besoin de respirer et de laisser entrer dans mon coeur ces chants féminins gorgés de lumière et de sagesse. Sorte de conseil des anciens. Leurs voix s’élèvent devant nous, comme magiques, elles viennent toucher nos âmes, nous guider, nous valider, nous interroger, nous encourager. Femmes magnifiques, de tous les âges. Je réalise que le contact des anciens me fait défaut. Qui sont mes référents aujourd’hui ? Qui sont mes maîtres, ceux que je peux suivre aveuglément, en toute confiance ? Je ne sais plus. Mais ils me manquent. J’ai dévié sur les conférences. Réalité augmentée et autres technologies qui pourraient enrichir le spectacle vivant de demain. Je t’emmènerai bientôt à Barcelone voir La Casa Batlló. A travers les écrans, on peut regarder l’immense balustrade se transformer en dragon et s’envoler. On y découvre la maison telle que Gaudi semble l’avoir imaginée…

             Une après-midi dans le bus. Parfois je fais exprès d’augmenter mes temps de trajet. Cela me permet de passer du temps avec moi-même, pour penser, réfléchir, créer et communiquer avec le monde. J’appelle une copine, je prends des nouvelles des amis, j’en donne. Il paraît que l’on apprend mieux lorsque notre corps est en mouvement. Doit-il lui-même être mobilisé ou avoir son centre de gravité en déplacement suffit-il ? Le bus me dépose devant l’immeuble de cette fille que je ne connais pas encore. J’y rejoins les copains. Je me sens ressourcée. Une soirée sushi, le carnaval dans ma tête. Quatre de mes amis sont présents. Ils sont importants ces hommes-là, je les vois régulièrement en tête à tête, nous partageons nos états d’âme, nos avancées professionnelles, nos évolutions de vie. Ce soir, nous sommes tous réunis car indépendamment de nos relations, ils fréquentent les mêmes réseaux, que moi je connais peu. Je suis clairement hors de ma zone de confort mais j’avance comme si de rien n’était… Discussions simples et intéressantes en aparté. Je garde mon sang-froid et mon enthousiasme. Un détour sur mon téléphone quand je ne sais plus où me mettre. Courage. J’ai finalement réussi à influencer un peu la soirée avec mes idées loufoques. Un “Je n’ai jamais” dont on se souviendra longtemps. Des cadeaux sous forme de bricoles bienveillantes qui ont amusés la galerie bien plus longtemps que je ne l’espérais. “Le sourire est la langue universelle de la bonté” William Arthur Ward. Quelle belle soirée. Conversations au bout de la nuit, conversations du petit déjeuner et encore un peu de métro et de train. Un dimanche paisible à Toulon. Un salon gastronomique pour refonder ma collection d’apéritifs et de liqueurs. Quelques gouttes de pluie. La Batucada d’Aix qui fait retentir ses percussions en bas de ma fenêtre. Un salon plus intimiste nacré de blanc. Et un jeune homme qui calligraphie. Il propose aussi des ateliers, c’est à côté de la maison. Venez développer votre patience et votre concentration… Un jour j’apprendrai la calligraphie. Non. Cet été, quand j’aurai le temps d’écrire, je m’y mettrai. Non, pourquoi attendre. Il pourrait même devenir un référent. Bonjour, vous auriez des créneaux disponible cette semaine pour un cours ?

Lundi 26 Mars 2018

  • 6
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.