Close

7 février 2018

Episode 8 – Cher Père Noël

             Je te remercie pour l’année que je viens de passer. J’ai appris mille choses, j’ai retrouvé mille cadres et surtout, je me connais mieux, je me reconnais mieux aujourd’hui. Tout ce qu’il me manquait, tu me l’as envoyé d’une façon curieuse et passionnante à vivre. Cette semaine en est encore un bel exemple. Je la raconterai plus tard, mais je sens mes forces grandir, prendre racine et avancer.

             Noël est dans cinq jours, je suis désolée de t’écrire aussi tardivement, mais je sais que tu trouveras le temps de lire ma lettre et peut-être même d’y répondre. J’ai été sage tu sais. Je n’ai pas été parfaite, mais j’ai fait de mon mieux. Je grandis jour après jour j’apprends. Et je te remercie pour ta capacité à nous accepter les uns les autres tels que nous sommes, avec nos défauts, nos défauts en cours d’amélioration et nos lubies.

             Je sais enfin ce que je voudrais pour ce Noël 2017. Je voudrais que Nakoma fasse partie intégrante de moi.

             Tu te souviens ? Il y a trois ans, la Mareva de quatre ans, la Mareva amoureuse et la Mareva mentale se réconciliaient. M4, Emeraude et Flaure se prenaient tant bien que mal dans les bras les unes des autres pour s’accepter mutuellement, se protéger et avancer ensemble. Flaure est terrible, elle n’aime personne, c’est elle qui nous protège en période de crise. C’est elle qui avance pour nous toutes quand nous pleurons encore le dernier corsaire. Mais nous avions réussi à l’intégrer à notre équipe de bisounours, elle était d’accord pour nous serrer dans ses bras, nous reconnaître et veiller sur nous. Aujourd’hui, elle agit comme une grande sœur qui écarte les problèmes et les résout quand nous n’en avons pas la force. M4 et Emeraude sont mes facettes émotionnelles, mon enfant intérieur et mon amour universel. Un jour, elles déplaceront à nouveau des montagnes pour l’homme qui me chérira. Elles vont bien tu sais, elles avancent main dans la main, parfois en larmes, mais elles avancent et surtout elles ont foi. L’univers leur a donné hier mille raisons de continuer à croire qu’un homme sur ma longueur d’ondes existe. Il est juste là, peut-être en bas de ma tour. Il n’est pas parfait et on aura les outils pour comprendre ses erreurs. Il n’y aura rien à pardonner, il n’y aura qu’à construire. Et on prendra soin de lui, nous savons qu’il fera tout son possible pour être là, pour gérer, pour faire attention à nous. Nous l’aimons déjà je crois.

             L’année dernière, peut-être t’en souviens-tu, nous nous sommes réconciliées avec Esmeralda. Esmeralda, c’est ma personnalité physique, dans tous les sens du terme. Esmeralda signifie Emeraude en espagnol. Si Emeraude est ma personnalité amoureuse, Esmeralda est son prolongement dans le corps. C’est à la fois la Mareva sensuelle, la Mareva sexuelle et la Mareva qui fait des burpees tous les matins. C’est celle qui a besoin de contact, de choses simples, de briser les codes et de surprendre le monde. Avec M4, Emeraude et Flaure, on la trouvait dangereuse, alors elle était enfermée dans un coin. On la nourrissait de temps en temps, en cachette, en privé. Mais l’été dernier, on l’a acceptée dans l’équipe. Tu sais, on a besoin d’elle, elle est notre bonne santé, notre exutoire aussi, elle représente notre ancrage dans le monde. Elle n’a peur de rien. C’est l’une des nôtres depuis un an, et nous veillons sur elle aussi. Elle est plus cadrée, plus respectueuse envers nous toutes. Les hommes qui ont croisé notre vie depuis un an, c’était des gars bien tu sais. Nous avons de l’estime pour chacun d’eux et ils nous ont rendues heureuses.

             Il reste Nakoma. Nakoma apparaît de temps à autres et disparaît on ne sait où. Tu sais toi ? Parce que nous aimerions qu’elle reste pour toujours, nous aimerions qu’elle fasse partie de l’équipe elle aussi. Nakoma c’est… la malice. Nakoma c’est la Mareva qui se fiche des hommes, tant qu’elle est avec ses copines sur la piste en train de danser à tout va. C’est la Mareva qui rigole en cours d’aïkido parce qu’elle a trop envie de raconter sa journée de dingue à Alex. C’est la Mareva qui pleure intérieurement de joie lorsqu’elle danse avec toutes ses élèves sur scène. C’est la Mareva qui veut juste rire, être avec ses meilleurs potes et dire plein de bêtises. L’amour c’est regarder dans la même direction. Ah non pardon, ça c’est la levrette. Nakoma c’est la Mareva trop cool qui éclate de rire au cinéma sans faire attention au reste du monde. Elle est juste elle-même, sans gêne aucune.

             Alors s’il-te-plaît Père Noël chéri, cette année pour Noël, on voudrait prendre Nakoma dans nos bras. Je voudrais que M4, Emeraude, Flaure, Esméralda et Nakoma se réunissent en moi, se souhaitent un joyeux Noël et fassent de méga fêtes avec les copains pendant les vacances de Noël. Je voudrais un super jour de l’an à Toulon avec mes chéries Justine et Elodie, avec le cousin, avec des hommes célibataires mais surtout de la bonne musique et des gens intéressants avec lesquels refaire le monde. Je sais que le reste suivra, je sais que j’ai une place en moi pour Nakoma, pour la Mareva qui est douée en groupe, et que sans elle, je ne suis pas vraiment moi.

Merci Père Noël,

Mareva

Mercredi 20 Décembre 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.