Flashmob internationale de Ori Tahiti

un rêve

Dansons partout dans le monde le même jour, une même chorégraphie de ‘Ori Tahiti!

L'organisation

Amui

Elle peut avoir lieu le week-end de la date officielle ou à un autre moment si nécessaire, l’important est de réunir le plus grand nombre de danseurs dans une joie commune de danser.

         La chorégraphie est diffusée plusieurs mois auparavant en libre accès sur YouTube/Facebook, avec un tutoriel complet expliquant les pas, les gestes et les significations. Ainsi une personne peut soit apprendre la chorégraphie directement depuis son domicile, soit avec un professeur qui l’a appris en amont.

L’événement dans chaque ville est organisé et géré par une association ou une personne qui se fait connaître auprès des instigatrices via le formulaire d’inscription. L’organisateur doit créer un événement sur la page facebook de son école de danse et nommer “Flashmob Ori Tahiti” en tant que co-organisateur. Ainsi, la page Facebook officielle recense l’intégralité des lieux, associations et personnes participantes!

            C’est à la charge de l’organisateur de chaque ville de gérer le choix du lieu et de l’heure, les contraintes matérielles comme une sonorisation puissante et les autorisations administratives éventuellement nécessaires. Pour la création d’un montage final, chaque organisateur s’engage à fournir par Wetransfer à flashmoboritahiti@gmail.com :

  • Une photo de groupe le jour de la Flashmob
  • Une vidéo de la Flashmob
  • Le nombre exact de danseurs

C’est un projet entièrement gratuit et bénévole pour les participants comme les organisateurs.

Promouvoir le 'Ori Tahiti

Faire connaître nos associations et se réunir

La Flashmob vise d’abord à faire connaître le ‘Ori Tahiti – la danse tahitienne – en France. Il s’agit en effet d’une discipline complète qui s’appuie sur les valeurs enrichissantes d’une culture. Si le ‘Ori Tahiti s’étend de plus en plus au Japon et au Mexique par exemple, encore peu de gens le connaissent en métropole française et dans les autres pays du monde. Les associations polynésiennes peinent à sortir du cliché de la vahine que les français ont à l’esprit, c’est l’occasion de faire évoluer les idées !

Chaque événement ayant généralement lieu sur une place publique connue et fréquentée, les associations peuvent en profiter pour se faire connaître du grand public.

Nous passons beaucoup de temps à expliquer aux gens en quoi consiste la danse tahitienne qui reste relativement méconnue en tant que discipline complète et complexe. D’années en années, ce projet permet de rassembler et de faire sentir et intégrer aux danseuses et danseurs qu’ils ne sont pas seuls, qu’il y a des passionnés partout en France, en Europe, dans le monde.

Offrir une chorégraphie traditionnelle à tous

Unifier avant tout

Pour Mareva, il s’agit d’offrir une chorégraphie à tous. Rares sont les professeurs de Ori Tahiti qui partagent leurs chorégraphies en ligne, dans un soucis d’exclusivité et de protection de leur travail. Or plusieurs pays souffrent d’un manque de formation en danse tahitienne et certaines associations qui se regroupent par amour de la Polynésie n’ont pas forcément de professeur compétent capable de créer ses propres chorégraphies. Mareva souhaite apporter une solution à ces associations. Depuis des années, elle reçoit des demandes pour l’utilisation de ses chorégraphies, et certaines associations l’ont déjà engagée comme chorégraphe à distance.

Pour Aurore Legrain, l’idée initiale était de rassembler, d’unifierles associations polynésiennes qui se font parfois la guerre pour se partager le « marché français ». Or le soleil brille pour tout le monde. Aurore a été confrontée à ce type de problèmes lorsqu’elle a repris la présidence de Hoa No Tahiti et elle souhaitait créer un événement bienveillant dans lequel seule l’énergie positive du partagetrouverait sa place.

Notre histoire

Aurore Legrain et Mareva Bouchaux se rencontrent au Heiva i Paris 2015 lors duquel Mareva remporte le premier prix en catégorie Aparima – chorégraphie douce – et quelques mois plus tard Aurore la contacte pour lancer une Flashmob de danse tahitienne en tant que chorégraphe.

Une amitié se crée et se développe depuis malgré la distance !

Aurore Legrain était à l’époque présidente de l’association polynésienne Hoa No Tahiti basée sur Liffré (Rennes).

De son côté, Mareva Bouchaux est fondatrice et directrice artistique de l’association polynésienne Reva i Tahiti sur Aix-en-Provence et Toulon, elle enseigne au sein de son école mais aussi dans toute l’Europe pour des workshops.

Logo Flashmob

L'histoire du logo

Une rencontre

En 2018, Karina Cáceres a rencontré le mouvement de la Flashmob de Ori Tahiti organisée par Mareva, et avec son mari Henry Cifuentes, elle réalise que beaucoup de pays s’unissent dans le monde entier pour porter ce projet sans avoir de logo à la fois universel et représentant leur propre ville ou pays.

Ensemble, ils créent ainsi le logo de la Flashmob en pensant à l’union de ces différentes patries en une seule danse commune. La fleur au centre représente Mareva, celle qui motive ce grand rassemblement de danse tahitienne. Les vagues des différents océans voyagent avec la détermination que représentent les dents de requin, pour s’entrelacer dans un but commun qui est la chorégraphie de l’année.
Voici les différentes caractéristiques de ce logo qui fut un présent de Concepción – pour Mareva et le monde.

2020

Date officielle : SAMEDI 16 MAI 2020

Inscriptions ICI !

CHOREGRAPHIE de Mareva Bouchaux

MUSIQUE

PAROLES & TRADUCTIONS par Mareva Bouchaux et Noëlle Faahu-vaki

LE LOGO par Karine Caceres & Henri Cifuentes

Vidéos de Manon Suene Pradier

Tama o te ao

Auteur : Mareva Bouchaux / Traduction: Noëlle Faahu-Vaki

(‘Āhe’e 1)

 

E ao ‘āpī teie.

Mata nei au ia ’oe

Tāua a’e ia hutiaho

Tāua a’e ia hinuhinu

 

(Roru )

 

Tō huru ui māere

Tō ’ā’au aroha

Hō’ē ā nūna’a tāua

Tama o te ao nei

 

(’Āhe’e 2)

 

Tei ’ite nō hea mai ’oia

Tei fa’atura i tō tupuna

’A rohi ’āmui ai

’Ia pū te ’ae’ae

Enfant du monde

( Couplet 1)

C’est un jour nouveau

Et je te regarde

Ensemble nous respirons

Ensemble nous brillons

(Refrain)

Ta façon d’être curieux

Ton cœur chaleureux

Nous sommes un même peuple

Enfant du monde

(Couplet 2)

Qui sait d’où il vient

Qui respecte ses ancêtres

Ainsi ensemble nous oeuvrons

pour atteindre un même but

Traduction :

ao = monde, le jour / ‘āpī = nouveau / mata = oeil / tāua a’e = ensemble / hutiaho = respirer / hinuhinu = brillant, luisant, glorieux / huru = caractère, nature / māere = étonné, surpris, curieux / ’ā’au = coeur siège des émotions / aroha = compassion, chaleureux / hō’ē = un / ā = encore, même, vraiment / nūna’a = peuple / tama = enfant / ‘ite = connaissance /    fa’atura = honorer, respecter / tupuna = ancêtres / rohi = passer à l’action / ’āmui = uni, ensemble / pū = conclusion, atteindre (un but) / ‘ae’ae = but.

2019

2018

Avec 32 pays présents et 83 villes pour les représenter, 2019 a établit un nouveau record !

Le Samedi 25 mai 2019 sur la musique Ta’ere Ma’ohi de Teanivai Apini.

CHOREGRAPHIE de Mareva Bouchaux

CHOREGRAPHIE HOMME dansée par Manu Harapoi

MUSIQUE Ta’ere Ma’ohi de Teanivai Apini

PAROLES & TRADUCTION de Teanivai Apini

Vidéo tuto de Manon Suene Pradier

 

25 pays pour 60 villes, le 12 Mai 2018 sur la musique Aroha no Tahiti de Sabrina Laughlin.

CHOREGRAPHIE de Mareva Bouchaux

PAROLES & TRADUCTION

Vidéo tuto de Pascal Rigaud et Cyril Zattara.

2017

2016

Une trentaine de villes en France et de nouveaux pays avec New York, St Petersbourg, Montréal, Madrid… et Tahiti ! Le 1er Juillet 2017 sur Hia’ai e Hani de Raumata.

CHOREGRAPHIE de Mareva Bouchaux

MUSIQUE Hia’ai e hani de Raumata

PAROLES & TRADUCTION

Une dizaine de villes en France, avec la participation de Barcelone, le Samedi 7 Mai 2016 sur la musique Taura du collectif Tamari’i Hauti.

CHOREGRAPHIE de Mareva Bouchaux

MUSIQUE Taura de Tamari’i Hauti

PAROLES & TRADUCTION

Retrouvez la Flashmob internationale de Ori Tahiti

  • 29
    Partages

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut